Actualités

Sabarot Wassner : des mesures pour l’environnement et les générations futures

By 3 novembre 2020 No Comments
Sabarot Wassner : des mesures pour l’environnement et les générations futures.

Depuis 1819, ancrés dans la région du Velay, Sabarot Wassnet s’attache avec ses équipes à développer une entreprise familiale dans la pérennité. La mission de l’entreprise est d’accompagner la transition alimentaire en proposant une variété de produits naturels, bons et sains, notamment à base de protéines végétales, favorables à un régime alimentaire durable. Forte de son savoir-faire unique, elle œuvre à dénicher les meilleures graines et produits issus de la cueillette et à les rendre plus faciles à cuisiner. Sa mission contribue également à la préservation de la biodiversité, de l’environnement et du patrimoine culturel régional.

 

69 tonnes.
C’est le poids total des déchets alimentaires recensé chaque année au sein de Sabarot Wassner. Aujourd’hui, l’entreprise porte une volonté forte d’améliorer ses conditions de productions afin de limiter le gaspillage alimentaire qui représente des enjeux majeurs d’un point de vue économique et environnemental.

« [il y a] un engouement de la part des chefs de fabrications et de la direction. Via une séance de brainstorming, des idées d’actions ont émergées, et il s’agit à présent d’un projet global d’entreprise. »

 

Ainsi, dans le cadre du Défi Anti-gaspi, des actions principales ont été mises en place, axées sur différents secteurs d’activité de l’entreprise :

  • Action ciblée sur le conditionnement : désormais, l’entreprise réutilise des cartons utilisés pour mettre les champignons triés (jusqu’à 3 fois).
    Conséquence : baisse d’environ 60% des rejets de cartons liés à cette activité, soit environ 23 tonnes de carton rejetées en moins par an.
    À terme, l’utilisation de caisses plastique pour le stockage des champignons triés permettra une économie de 38 tonnes de carton / an.
  • Révision des poids de remplissage des conserves de champignons : après analyse des données pré et post stérilisation, l’idée est d’ajuster les poids de remplissage. Un gain de 5 à 12% est possible selon les champignons. En terme de coût matière sur 3 références, l’entreprise pourrait économiser environ 120 000 euros/an.

 

D’autres actions sont quant à elles en cours de mise en œuvre :

  • Optimisation sur les contrats date vente et DLUO : un effort est demandé à certains clients pour abaisser la durée de vie contractuelle à réception dans leurs entrepôts. L’entreprise mène également des essais de validation pour augmenter sur certaines références les Dates Limites d’Utilisation Optimale (DLUO).
  • Amélioration des réglages machine en début de production: mise en place de préréglage standardisés par chaine et type de produit pour limiter les pertes.
  • Sensibilisation et évolution de la relation avec les fournisseurs: Sabarot Wassner exigera d’avoir des certifications CSA GTP pour les stockeurs de grains. Cette certification est un gage de qualité matière, permettant ainsi de limiter les pertes et les rebus (liées à la présence d’insectes, moisissures).

 

« Ce projet s’inscrit également dans une dynamique globale d’entreprise permettant également travailler sur d’autres gaspillages, et de prendre en compte les économies d’énergie, les économies d’eau de nettoyage……La dynamique est lancée ! »

Avec cette volonté de prolonger et étendre ces efforts au-delà du projet, le défi Anti-Gaspi prend tout son sens : faire bouger les processus et les habitudes, pour un demain plus responsable !

Copy link
Powered by Social Snap